Une question qui revient souvent : mais comment imagines-tu tous ces modèles ? Si différents les uns des autres, et tous aussi sympa. Où trouves-tu toutes ces idées?
L’écoute, tout simplement l’écoute. J’écoute, avec beaucoup d’attention, ma cliente sur son Envie de Sac.

Je suis une créatrice passionnée. Dés le premier mot de l’histoire du Sac désiré, mon imagination fait défiler une série de photos à pleine vitesse, exactement comme une pellicule de film au ralenti. Le sac se précise. Sa forme se dessine. L’assortiment de couleurs se fixe. Les poches se positionnent. Les accessoires s’identifient.

De temps en temps, le moteur se grippe. Il cale, il ne veut plus avancer. Je mets donc mon petit grain de sel à cette histoire de sac afin de pouvoir relancer le moteur de mon imagination, et de conclure sur une pièce que j’ai hâte de coudre. Une fois que nous nous sommes mises d’accord, je rentre chez moi et l’étape de la réalisation commence.

Pour ce making off, je vais vous présenter la création du Sac d’Astrid.

Le Sac d’Astrid

Astrid, quel est le sac de tes rêves?

J’ai besoin
– d’un sac léger. J’ai mal au dos à force de crapahuter avec des sacs trop lourds.
– d’un seul sac pour ma double vie de maman et de working girl [ Astrid est spécialisée dans la vente de maisons d’exception ].
– d’avoir toujours avec moi, toutes les clés des maisons à vendre, pour faire face aux visites de dernière minute
– le client est roi dans le choix de ces horaires.
– d’une poche spéciale clés pour les miennes. J’en ai marre de fouiller au fond de mon sac pendant des heures, de tout sortir sur le pas de la porte pour enfin, trouver la clé de chez moi.
– de pouvoir y mettre les dossiers des maisons (format A4).

J’aime les couleurs classiques, du noir, il n’y a que ça de vrai.
J’adore le jaune moutarde.
Pour l’intérieur, fauve ou léopard c’est super tendance.
Je voudrais le même sac que celui de Christine, avec deux grandes anses pour le porter à l’épaule.

Trop génial la poche en diagonal de ton sac, je veux la même.

Et voilà mon imagination lancée à grande vitesse. C’est grisant.

La petite touche de Lilie

Le moteur a calé sur la couleur noire.

La matière que je travaille le plus, est le cuir synthétique (protection des animaux oblige). Et le cuir synthétique noir, je le réserve pour des parties particulières du sac, comme les fonds qui sont souvent posés par terre. Le noir est aussi une couleur que je préfère en cuir naturel, la seule d’ailleurs. Mais je ne travaille pas le cuir naturel !

Alors nous avons remplacé le noir par une couleur plus chaude, qui se marie merveilleusement bien avec du jaune moutarde : l’ébène marbré, aussi appelé chocolat ou marron foncé. C’est juste moins tendance comme dénomination.

Passons aux deux premières étapes de la réalisation, le patron et la coupe.

La préparation

Très important, la coupe. Comme pour les fringues, une bonne coupe est la clé d’une silhouette féminine. Idem pour le sac, une bonne coupe est la clé d’un bel accessoire qui sied à la silhouette, tout en étant pratique et utile.

Un grand sac léger

En général les grands sacs sont lourds, en bonne partie à cause de ce que l’on y met dedans, mais pas que. Il est donc impératif que le sac lui-même soit léger, ultra léger.
Trois principes de base pour un sac ultra léger :

  • Minimiser les accessoires métalliques du style boucle, et accroche
  • Utiliser du tissus léger. Le cuir synthétique est parfait : solide et léger.
  • Organiser son sac avec des pochettes, que l’on peut enlever et remettre rapidement.

La poche en diagonal

Je l’avais initialement pensée pour un sac de forme arrondie, absolument pas pour un cabas ! Et me voilà en pleine réflexion devant ma pièce ébène et un bout de tissus jaune moutarde, pour trouver comment je vais placer cette poche en diagonal. Finalement, je vais opter pour un ratio 2/3 – 1/3. Tiens, comme un des principes de base de la photographie. Ce n’était pas si compliqué que ça finalement

La poche extérieure pour ranger le smartphone en toute sécurité, est tout aussi pratique qu’élégante, avec son mini bijou de sac.
Pas de poche pour l’autre grand côté, juste une diagonale jaune en symétrie.

2. La réalisation

La découpe

Une découpe précise des différentes pièces est un minimum pour faciliter la couture. Le petit plus – j’ai un faible pour les petits plus : un surplus d’exactement un centimètre pour les coutures, et le pourtour des pièces dessinées à la craie sur l’envers.

Ici, les deux grands côtés bicolores, le premier avec une poche en biais, le second avec une ligne en biais en motif de rappel.

Mes deux machines

  • La Moderne, la mécanique, pour tout l’extérieur. Bien que ce ne soit pas une machine professionnelle, elle me permet de coudre de bonnes épaisseurs. Ce qui est indispensable pour coudre le cuir synthétique des sacs et pochettes.
  • La Vintage, l’électronique, pour la numérotation brodée et la doublure. Le tissu est fin et solide pour ce sac léger, il est préférable de le coudre avec une machine plus « délicate ». Cette machine est un des premiers modèles électroniques sortis sur le marché des machines à coudre, depuis il y en a eut de bien plus perfectionnées ; la broderie est très simple et elle n’est plus toujours aussi régulière qu’à ses débuts. Mais je ne peux pas m’en séparer, c’est la première machine à coudre que je me suis offerte. Depuis il y en a eu d’autres qui, elles, ont rendu l’âme…

La couture

Rien de mieux qu’une vidéo pour montrer la couture dans son ensemble, alors, j’ai transformé mon atelier couture en atelier vidéo. Dans les coulisses de la fabrication, la vidéo, toute la fabrication en & minute !

les petits moments Photos

L’appareil photo à portée de main, j’en profite pour immortaliser quelques moments inédits

L’atelier

En Studio

Dans la rue

16 réflexions sur “Dans les Coulisses de la Fabrication

    1. J’avais envie de parler, enfin de partager par écrit plutôt, l’envers du décors. Quand je couds j’ai des tas d’idées qui me passent par la tête, le pourquoi du comment de ce que je réalise. Je n’ai pas souvent l’occasion de le partager, car ce sont des pensées éphémères. Cette fois-ci j’ai pris le temps de le faire. J’ai mis environ 6 mois à écrire l’article de bout en bout 😉
      Merci pour ton message.

      Aimé par 1 personne

      1. Le résultat est à la hauteur de l’attente. Par contre, cela rend plus difficile la fidélisation des lecteurs. Mais cela dépend aussi du but du blog. ( perso/pro, partage occasionnel ou constitution d’une grande communauté…)

        Aimé par 1 personne

      2. Quel est le but de mon blog ? c’est une excellente question.
        J’avais envie de partager sur ma création, ce qui ne correspond pas au standard du marketing et de la vente. Comme toutes les blogueuses, je rêve d’une grande communauté, pour qu’un maximum de personnes puissent profiter de mes créations. Etre suivie pour être suivie n’est pas mon but premier. Mon light motif, c’est la création. Le blog c’est pour échanger sur mes créations et mon univers d’artiste qui ne se réduit absolument pas qu’à la fabrication de sacs et pochettes. Je suis hyper curieuse, et j’adore échanger sur mes découvertes, et sur des tas de sujets différents, ce qui a toujours une influence, plus ou moins directe, sur mes créations. D’ailleurs, je tiens une page avec mes partenariats, qui sont plus variés que ce que j’avais imaginé initialement. Je prends toujours beaucoup de plaisir à rédiger sur mon nouveau partenariat. L’occasion de faire le point sur ce que cela m’a apporté et comment je vois le(les) suivants.
        Merci pour ton commentaire de blogueuse. N’ayant pas (encore) beaucoup de lecteurs, ton commentaire en est d’autant plus précieux. Et y répondre, m’a permis de faire le point sur l’objectif de mon blog, un an après. Double MERCI. Je continue dans cette voie. Lentement, mais surement, avec un contenu riche.

        Aimé par 1 personne

      3. De rien.
        Tu interagis beaucoup plus que moi ! Certes cela ne concerne pas la création, mais je ne me suis pas encore lancée dans une interview (j’ai une idée mais je ne l’ai pas travaillé- ni les questions ni le contact avec l’association) ou une co-rédaction. Il faudrait que je me lance !
        En tout cas, cela me motive quand je vois le résultat de tes collaborations sur Etsy.

        Aimé par 1 personne

      4. Ce commentaire me fait très plaisir, Merci. Participer à t’encourager, à te donner envie de lancer concrètement ton projet, de croire que c’est possible est inattendu, car ce n’est pas le but premier de mon blog 😉 je ne suis pas coach 😉 Influencer pour avancer grâce à l’exemple, est quelque chose qui fait partie de ma vie de tous les jours. Je n’ai aucune prétention, juste une envie de donner une petit coup de boost à toute femme qui a envie de se lancer. C’est surprenant que cela ce voit à travers mes écrits. C’est d’ailleurs ma réflexion du moment, c’est incroyable tout ce que l’on peut faire passer par l’écrit.
        Si tu veux discuter en privée, n’hésites pas à me contacter.

        Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce petit mot.
      Cet article coulisse fait des petits. J’ai invité d’autres créateurs à partager eux aussi les coulisses de leur fabrication. J’ai envie de partager tout ce savoir faire Français, dans des domaines créatifs très variés. J’espère que cela te plaira autant.
      Chut, je n’en dis pas plus… Il faut que je garde un peu de suspens pour la première invitée.
      Bises

      J'aime

    1. Coucou,
      Merci pour ce petit mot. Le jaune, le jaune, j’ai beaucoup créé avec des touches de jaune cet été, surement une influence de ce soleil caniculaire …
      Tout le monde n’aime pas… Mais quand on aime, on est addict, ça relève et égaye tellement une tenue, une petite touche de jaune.
      Bises

      J'aime

    1. Coucou,
      Merci pour ce petit mot. Pour te tenir informer, il y aura d’autres articles de ce style… Et oui, je vais inviter des créatrices à parler des coulisses de leur fabrication. Moi aussi, je suis trop fan de ça. Oui, je suis très curieuse..
      Bises et à bientôt,
      Lilie

      J'aime

  1. Hello ! Merci pour ce partage, j’ai trouvé ton article hyper intéressant. Moi qui suis fan de sacs, je suis contente de voir un peu l’envers du décor, comment les choses se passent et comment c’est créé. Et le sac est absolument canon, j’adore l’association des couleurs ! Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou,
      Merci pour d’être passée sur cet article nous dire ce que tu penses de l’envers du décors. Je suis comme toi, curieuse de connaître ce qui se passe de l’autre côté. Et comme, j’aime tous les genres de créations artistiques, j’ai invité d’autres créateurs à nous parler de leurs coulisses.
      Chut, je ne t’en dis pas plus pour le moment…
      Bises.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s